Zur Navigation | Zum Inhalt

Flash

Saison 2015 : Penser à souscrire vos licences

 
Au revoir François-Sébastien Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrateur   
01-10-2016

François Sébastien Soufflet vient de nous quitter, j’ai demandé à Thierry Haudiquet un texte hommage. Le voici

Un ami nous a quitté, mon ami fesse est parti nous laissant là comme des imbéciles à se demander pourquoi… Et bien parce que la vie est ainsi faite, pleine de choix qui ne sont pas toujours les bons…
François Sébastien n’avait que 39 ans, il s’était fait une petite vie avec Aline et ses enfants, avait un chien qu’il adorait et surtout une passion qui l’animait : le tir à l’arc pour qui il donnait sans compter. Qu’est-ce que j’ai pu t’engueuler mon ami…
Je ne m’en excuse même pas car tu savais que c’était toujours pour te tirer vers le haut, toi qui trop souvent restais en bas.
Qu’est-ce que j’ai pu rire de nos blagues pourries…
Tu étais un bon petit bonhomme, joyeux, parfois voulant trop en faire mais jamais avec méchanceté… Comme on ne peut pas plaire à tout le monde, certains te critiquaient, mais qui ne l’a jamais été ?
 Que l’on t’aime ou non, tu faisais partie du paysage et on te trouvait souvent.
Moi qui n’ai pas pris le temps de te revoir récemment pour te faire mes remarques et mes compliments, je suis triste aujourd’hui d’annoncer à notre corporation sportive que tu n’es plus là, que tu vas laisser un vide sur les pas de tir mais surtout auprès des tiens qui te pleurent…
Ce que tu as donné ne sera jamais repris et bien apporte à ceux qui ont pu en profiter.
 Je pourrais encore dire beaucoup de bien de toi, FSS (fesse), mais la dernière phrase publiquement écrite sera celle-ci que tu sauras apprécier j’en suis certain, avec un large sourire et un éclat de rire :
« T’es vraiment un bel enfoiré mon ami !!! Un gros couillon qui m’aura tiré des larmes !!! »

Bon repos mon Ami, à bientôt sur les pas de tirs célestes.

Merci Thierry pour ces mots

François était bien connu parmi les archers de la région, Président des Compagnons du tir à l’arc de Liévin, François s’investissait aussi dans les instances départementales et régionales. Il va manquer bien sur à ces proches, mais aussi à tous les archers de la région, Aujourd’hui, c’est toute la famille du tir à l’arc qui est en deuil.

En tant qu’ami, pour moi-même, et en tant que représentant de la ligue, et au nom de tout le comité directeur de la ligue des Flandres, nous ne pouvons qu’offrir nos sincères condoléances à ces proches et famille et nous sommes avec vous dans cette épreuve.

Denis CABANETOS

Dernière mise à jour : ( 01-10-2016 )
 
< Précédent   Suivant >